NAN ET REVERIES POESIE

la poesie est notre passion qu'on aimerait vous faire partager
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» tu manque macherie
Mar 15 Jan - 17:36 par jeancharles

» MANON ET RICHARD
Dim 29 Juil - 16:54 par jeancharles

» TU ES INNOUBLIABLE PAPA
Lun 18 Juin - 18:05 par jeancharles

» J AI ENVIE DE CROIRE
Dim 3 Juin - 22:43 par Janedeau

» MON COMBAT POUR MA VIE
Dim 3 Juin - 22:41 par Janedeau

» BONNE FETE DES MAMANS
Dim 27 Mai - 19:09 par jeancharles

» JOYEUX ANNIVERSAIRE
Mer 25 Avr - 18:08 par jeancharles

» MON PAPA D’AMOUR
Dim 22 Avr - 15:52 par jeancharles

» VOLE JOLIE PLUME D’ENCRE
Mar 20 Mar - 15:54 par jeancharles

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Meilleurs posteurs
jeancharles
 
BRIGITTE
 
Janedeau
 
epervier
 
reveries
 
Roselène
 
Maxipapy
 
Mustang
 
mespoemedu90
 
eoliane
 

Partagez | 
 

 L’amour fait parfois souffrir: chapitre 4

Aller en bas 
AuteurMessage
BRIGITTE
Admin
avatar

Messages : 183
Points : 212
Réputation : 0
Date d'inscription : 24/10/2008
Age : 63
Localisation : calais

MessageSujet: L’amour fait parfois souffrir: chapitre 4   Dim 7 Déc - 22:01

CHAPITRE 4

Son esprit travaillait à grande vitesse. Il s’approcha de Myriam et lui caressa la joue. Les larmes coulaient de ses yeux. Il aurait pu en tomber amoureux, peut être dans le temps mais à ce moment précis il n’était qu’un grand gamin qui s’amusait.

Ensuite il s’approcha de son fils qui eut un geste de recul par peur et timidité. Il savait y faire avec les enfants et il finit par avoir son fils dans ses bras. Il lui murmurait des mots d’amour à l’oreille. MYRIAM avait du mal à reconnaitre DOMINGO dans cet homme devant belle qui était devenu un adultes qui avait muri pendants ces années où elle luttait contre sa maladie et celle de leur fils.

CARLA (mère de celui-ci) : « J’espère que tu vas faire honneur à ta famille mon fils et que tu vas épouser cette jeune femme et reconnaitre ton enfant ! »Femme à cheval sur les principes, elle ne tolérait pas que son fils ne fasse autrement.

DOMINGO : « Ce n’est pas la peine de me dire ça maman, c’était dans mes intentions de toutes façons ! »

Il pensa très fort à ESPERANCE et à l’amour profond qu’il éprouvait pour elle. Il allait devoir se sacrifier et la sacrifier elle aussi, en faisant du mal à cette jeune fille qu’il adorait plus que tout pour qu’elle puisse l’oublier.

Il demanda la main à la douce MYRIAM qui vit le chagrin dans ses yeux mais qui ne dit rien. Elle accepta pour son fils et aussi un peu pour elle-même car elle n’avait jamais cessé de l’aimer. Puis il les fit entrer à sa clinique pour les préparatifs et il appela un prêtre qui les maria. Puis il dit à sa femme qu’il avait une situation très urgente à régler et qu’il fallait qu’il le fasse maintenant.

Et de nouveau il reprit la route pour se diriger vers ESPERANCE. Il n’arrivait pas à pleurer : sa douleur était trop profonde. Il devait se montrer très dur pour qu’elle le déteste. Ca allait être très difficile à faire mais deux êtres dans la détresse comptaient sur lui alors il ne devait pas flancher.

Il regarda longtemps la porte avant de frapper. La jeune femme vint lui ouvrir mais un froid glacial l’envahit très vite. Il n’était plus le même homme super doux qu’elle avait appris à connaitre. Elle avait l’impression d’être devant un étranger. Il avait évité ses lèvres et ses câlins.

ESPERANCE : « Que se passe-t-il DOMINGO ? C’est fini, c’est cela ! Tu en as mare de moi ! Je ne suis déjà plus qu’une histoire ancienne ! »

Le cœur de celui-ci pleurait des larmes de sang. Il devait saisir la perche qu’elle venait de lui tendre sans le savoir !

DOMINGO : « Je suis désolé ESPERANCE ! Tu es une fille formidable et j’ai vraiment apprécié tous les moments passés avec toi ! Maintenant c’est fini, je suis un homme marié et mon fils et ma femme ont besoin de moi ! Pardonne-moi si tu le peux ! Tu es jeune, tu m’oublieras vite ! »Une gifle retentissante succéda à ses paroles. Le chagrin de celle-ci avait parlé ainsi !

ESPERANCE : « Va t’en, lui dit elle ! Je ne veux plus jamais te revoir ! Cours vers eux et oublie-moi. J’aurai du me méfier, c’était trop beau pour être vrai ! Sors d’ici….. »

DOMINGO n’avait qu’une envie : c’était de la prendre dans ses bras et de lui dire à quel point il l’aimait. Il toucha sa joue meurtrie par l’impact des doigts et il vit dans la glace la marque de cette main qu’il aimait plus que tout caresser.

Il resta un long moment au bas des escaliers à verser toutes les larmes de son corps comme un adolescent. Il l’entendait pleurer et ça lui faisait tellement mal mais il ne pouvait plus reculer maintenant. Il se leva et partit vers sa destinée…..

_________________
Pouvoir controler les vers qui defilent dans ma tete est pour moi une joie de les partager avec vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanetrevries.forumactif.com
 
L’amour fait parfois souffrir: chapitre 4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un amour presque impossible (intro+ chapitre 1)
» Stargate SGA - Si tu t'en vas - John/Rodney - G
» Faire l'amour alors qu'il me défait (Vital d'Audiguier)
» Amour : peut-on aimer sans souffrir ?
» L'Amour des lapins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NAN ET REVERIES POESIE :: LITTERATURE :: ROMAN:L' AMOUR PEUT PARFOIS FAIRE MAL-
Sauter vers: