NAN ET REVERIES POESIE

la poesie est notre passion qu'on aimerait vous faire partager
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» tu manque macherie
Mar 15 Jan - 17:36 par jeancharles

» MANON ET RICHARD
Dim 29 Juil - 16:54 par jeancharles

» TU ES INNOUBLIABLE PAPA
Lun 18 Juin - 18:05 par jeancharles

» J AI ENVIE DE CROIRE
Dim 3 Juin - 22:43 par Janedeau

» MON COMBAT POUR MA VIE
Dim 3 Juin - 22:41 par Janedeau

» BONNE FETE DES MAMANS
Dim 27 Mai - 19:09 par jeancharles

» JOYEUX ANNIVERSAIRE
Mer 25 Avr - 18:08 par jeancharles

» MON PAPA D’AMOUR
Dim 22 Avr - 15:52 par jeancharles

» VOLE JOLIE PLUME D’ENCRE
Mar 20 Mar - 15:54 par jeancharles

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Meilleurs posteurs
jeancharles
 
BRIGITTE
 
Janedeau
 
epervier
 
reveries
 
Roselène
 
Maxipapy
 
Mustang
 
mespoemedu90
 
eoliane
 

Partagez | 
 

 UNE FAMILLE ENFIN REUNIE

Aller en bas 
AuteurMessage
BRIGITTE
Admin
avatar

Messages : 183
Points : 212
Réputation : 0
Date d'inscription : 24/10/2008
Age : 63
Localisation : calais

MessageSujet: UNE FAMILLE ENFIN REUNIE   Mar 4 Nov - 13:12


VOICI UN CONTE DE NOEL DONT J'AI REVE ET MIT EN ECRITURE :J'ESPERE QU'IL VOUS PLAIRA BONNE LECTURE SVP N'HESITEZ PAS A ME DIRE CE QUE VOUS EN PENSEZ MERCI GROS BISOUS




</A>


Il était une fois une famille vraiment très pauvre qui préparait NOEL comme elle le pouvait. Il y avait ERNIE le père, MAGUY la mère ,THYMOTE l’ainé de 8 ans, GABRIEL 6 ans, JOSEPHYNE 4 ans et NOEMIE 2 ans.

ERNIE était l’unique héritier de SAMUEL, ultra milliardaire : on ne pouvait arriver à compter son argent tellement il en avait et pourtant il laissait son unique famille dans la misère. ERNIE avait perdu depuis un mois son unique travail qui lui permettait de tenir et d’espérer pouvoir avoir un NOEL tout simple.

Tous les jours, il partait à la recherche d’un travail mais pour le moment tout était pris par des jeunes qui voulaient se payer des cadeaux ! ERNIE était désespéré et il alla vendre ses seuls trésors qu’il possédait son sang pour un peu d’argent et son alliance dont il en tira un maigre prix par rapport à ce qu’elle valait !

Puis il alla faire la vaisselle d’un grand restaurant qui lui donna les restes d’un mariage qui étaient encore mangeable et un autre petit peu d’argent qui lui permit d’acheter une petite dinde et des patates douces comme accompagnement .

Pour ses enfants il avait attendu que des familles riches jettent des jouets presque neufs à la poubelle et il les avait rafistolés lui-même se débrouillant assez bien pour retaper les jouets. Il y avait un cheval de bois pour GABRIEL qu’il avait repeint, un vélo avec une roue voilée et la peinture écaillée qu’il avait retravaillé pour THYMOTE, une poupée aux membres cassés qu’il avait changés grâce aux membres d’une autre poupée et une peluche nounours avec des coutures trouées qu’il avait recousu avec amour pour la dernière très fragile.

Il avait été cherché un petit sapin qu’il avait décoré avec sa femme avec des décorations qu’on avait jetés à la poubelle pour des neuves. Il y avait aussi une vieille dame qui lui avait donné un grand sac rempli de boules de laine de différentes couleurs dont la mère avait tricoté le soir un ensemble moufles, écharpe et bonnet pour les quatre enfants et pour son mari un pull de toutes les couleurs.

L’amour qui régnait dans cette famille très pauvre était immense. ERNIE avait fait de ses mains une pipe qu’il alla offrir en cadeau à son oncle pour son NOEL en lui souhaitant de bonnes fêtes mais celui-ci était plongé dans ses comptes d’argent et avec un vague merci, il le laissa repartir sans un geste anodin d’un petit peu d’argent !

Après avoir couché leurs enfants qu’ils faisaient dormir pas très loin de l’unique source de chaleur, ERNIE embrassa sa femme et lui montra ses trouvailles, mit les jouets sous le sapin et partit se coucher près de sa femme, se blottissant dans ses bras découragé. il espérait recevoir quelques choses de son oncle pour appeler le médecin pour la petite dernière mais rien qu’un vague merci.

Là haut, ils furent très en colère contre l’oncle surtout que lui aussi avait connu la misère avant de faire fortune et ils voulurent lui donner une bonne leçon. L’ange du passé vint le réveiller en pleine nuit et lui demanda de le suivre, qu’il n’avait pas le choix ! Il l’amena prés d’un petit garçon frigorifié qui regardait une vitrine, admirant des jouets qu’il n’aurait jamais, mendiant un peu d’argent pour survivre.

Il était souvent repoussé par des gens comme lui aujourd’hui, non désireux de s’occuper de la misère des autres et il entendit sa voix d’enfant jurer que s’il s’en sortait un jour, jamais il ne fera pareil aux autres et pourtant, où était passé cette promesse d’enfant …….

Ils retournèrent dans sa chambre et l’ange du passé lui demanda d’attendre et de ne pas dormir, qu’il allait avoir d’autres visiteurs ……PUIS l’ange du futur vint le trouver et l’amena vers un cimetière où il vit qu’une famille avait été décimée par une mauvaise toux qu’elle n’avait pas pu soigner faute : manque d’argent et il lui montra aussi qu’il finit seul et ruiné car des voyous lui avaient volé tout son argent !




</A>


Ils rentrèrent à la maison et l’ange du présent lui apparut et l’emmena dans la pièce de son neveu qui s’était levé pour soigner sa petite NOEMIE qui toussait ! Il essayait de lui donner du lait chaud qu’elle avait du mal à boire et à avaler ! Mon Dieu, s’il vous plait, aidez moi à trouver l’argent pour la soigner, s’il vous plait : je ne veux pas la perdre ! Il entendit sa femme toussait aussi et il se mit à pleurer : j’irai mendier de quoi vous soigner à l’oncle SAMUEL demain, je vous le promets !

Et l’ange du présent le ramena chez lui et le laissa s’endormir sur tout ca ! Le lendemain SAMUEL se réveilla à l’aube comme il avait l’habitude et appela le meilleur médecin qu’il connaissait et lui demanda de se rendre chez son neveu le plus vite possible, que c’était une urgence et de l’attendre là bas !

PUIS sans compter, il remplit deux mallettes d’argent et pas des petits billets mais des gros et vite, en premier il déposa chez les pauvres une valise qu’il demanda de partager entre tout le monde ! Puis il alla commander pleins de jouets et de vêtements pour les enfants en demandant de les livrer; Chez un très bon traiteur commandant tous pleins de bonnes choses à livrer.

Puis tout penaud il frappa à leur porte, où ERNIE le fit vite entrer : le médecin soignait tout le monde par mesure de prudence ! ERNIE se blottit dans les bras de son oncle en le remerciant mais ce ne fut pas sa seule surprise quand il vit arriver des jouets, de quoi chauffer mieux la maison,des très bonnes couvertures,de la nourriture et des tas d’autres choses !

Discrètement, SAMUEL avait déposé une grosse valise remplie d’argent au pied du sapin et il était sur le point de partir, le cœur triste et heureux à la fois, croyant n’avoir aucun droit de rester parmi eux et là soudain il entendit la petite de quatre ans lui dire : » joyeux Noel Papy, mange avec nous s’il te plait ! Regarde les anges sont venus pour nous et toi aussi tu fais parti de la famille ! «

SAMUEL regarda ERNIE et MARJORIE ( les larmes aux yeux )qui lui firent un grand sourire et lui tendirent les bras : celui ci passa là le meilleur NOEL de sa vie et plus jamais il ne fut radin envers personne et il vécut vieux et heureux avec sa famille à ses côtés …….





_________________
Pouvoir controler les vers qui defilent dans ma tete est pour moi une joie de les partager avec vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanetrevries.forumactif.com
 
UNE FAMILLE ENFIN REUNIE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papy et Mamy Barbie (famille Doucoeur enfin je crois)
» peterbilt de la famille Turner.
» [BUM BUM] Ma ch'tite famille
» Peut être bientôt un camping car dans la famille
» Votre Famille de Catch préférée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NAN ET REVERIES POESIE :: poésie :: POESIE DE NOEL-
Sauter vers: